La Base 11/19 de Loos-en-Gohelle à proximité de Lens, c’est 110 hectares de terrils, d’anciens bâtiments d’exploitation minière et de cavalier de mine. Ce site est aujourd’hui un fleuron du patrimoine minier régional, les Hauts-de-France ne comptant plus que trois sites complets. Deux éléments majeurs (la tour et le chevalet métallique) figurent à l’Inventaire des Monuments Historiques depuis 1992 et sont classés aux Monuments Historiques depuis septembre 2009. Il comprend également les terrils du 11/19, réputés les plus hauts d’Europe (186 m).

Ce patrimoine minier récent est empreint d’une grande force évocatrice, liée à la taille des lieux, à la force des volumes et des matériaux, à sa position dominante sur le «plat pays» et à son rayonnement physique sur les villes alentour. Voué à la destruction suite à l’arrêt de l’exploitation en 1986, il a été sauvé par la mobilisation de la municipalité loossoise et de quelques pionniers. Depuis, la Base 11/19 est devenue l’un des Grands Projets d’Agglomération de la CALL (2000) en tant que Pôle de référence du développement durable (2002).