En 1859, l’industriel Jean-Baptiste André Godin fait construire une cité ouvrière pour y loger, dans des conditions de vie décentes, les ouvriers de son usine toute proche. Ce « palais social » en briques, toujours habité aujourd’hui, s’inspire du château de Versailles. Ses cours intérieures et ses coursives invitent les habitants à échanger… ou à vivre sous les regards des autres. Étymologiquement « établissement où plusieurs familles ou individus vivent ensemble dans une sorte de communauté et trouvent dans des magasins coopératifs ce qui leur est nécessaire », construit en s’inspirant du phalanstère de Charles Fourier, ce familistère, situé à Guise, commune française du département de l’Aisne, en région Hauts-de-France, a fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques.